Prière pour les élections

Prière pour les élections

Fabienne Pons

08/03/2017

Prière pour les élections

Notre pays est, comme beaucoup de nations, bien bousculé à différents niveaux. Les élections présidentielles qui approchent ne vont pas diminuer ce mouvement mais, au contraire, l’accentuer.
Notre société française se positionne en pour ou contre, mais, en tant qu’Église de France, comment nous situer ?
Vers qui fixer nos yeux ou notre espérance, en fait, c’est là la question. Au milieu de nous, certains ont des positions très tranchées de par leur propre engagement politique, et d’autres rejettent toute implication en bloc car c’est le monde. Et il y’a tous les autres aussi. Nous sommes encore marqués par les élections américaines et certains cherchent un « Trump français » et d’autres surtout pas …

Personnellement, je ne crois pas que, dans cette saison, Dieu nous donne un sauveur, un homme providentiel à gauche ou à droite.
Mais il met en lumière ce qui doit y être mis, il met à l’écart ou abaisse ceux qui pourraient être une espérance pour nous afin que nos regards se tournent vers le vrai Seigneur. Il ébranle les trônes et ceux qui sont élevés afin que nous puissions « baiser » ou adorer le Fils.
Le Saint-Esprit appelle notre nation et l’Église de France à revenir à Lui et à ne pas chercher du secours dans l’homme. Nous sommes dans la dynamique du Psaume 2, du Psaume 46 et d’Ésaïe 30 et 31.

Alors la question, à mon humble avis, n’est pas pour l’instant -et je dis bien pour l’instant- pour qui voter, ou qui est le candidat de Dieu. Mais que nos cœurs s’humilient, prient et cherchent sa face. Certains parmi le peuple de Dieu sont impliqués en politique et nous pouvons prier pour eux et les soutenir. Chacun dans le Corps de CHRIST a le droit d’avoir des convictions fortes selon son éducation, ses convictions, ses révélations ou ses réactions.
Mais faisons-nous grâce et n’imposons pas aux autres nos candidats « de Dieu »
Si nous trouvons, et je fais partie de ceux-là je dois le confesser, que certains ne sont pas du tout fréquentables et encore moins éligibles, Dieu ne voit pas les choses comme nous. J’ai souvent été fâchée avec Dieu qui n’avait pas ma « sensibilité politique ». Il est Roi et ses pensées ne sont pas les miennes…
Il a choisi Cyrus dans le passé pour en faire son serviteur et accomplir ses projets pour son peuple. Cet homme était un conquérant, un homme de guerre habile pour accueillir et adorer toutes les divinités des peuples conquis. Était-il fréquentable… ?
En fait, Dieu peut utiliser qui il veut pour accomplir sa volonté. Et c’est ce qu’il fait même s’ils ne sont pas nos candidats.

Mais ce qui va faire la différence aujourd’hui, c’est la prière du peuple de Dieu. Alors c’est un temps solennel pour se mobiliser ensemble quelles que soient nos sensibilités et nos actions.
C’est comme du temps de Néhémie où chacun construisait la muraille devant soi, mais c’était la même muraille. Nous pouvons entreprendre des choses différentes, mais c’est au nom de notre Seigneur et pour notre pays. Nous sommes ensemble !

Nos prières sont attendues pour que la volonté de Dieu se fasse sur la terre comme au ciel.
Que ce qui doit être ébranlé le soit.
Que la lumière et la vérité viennent dans ces hautes sphères et en particulier sur les alliances mauvaises entre le pouvoir, l’argent et le monde des ténèbres.
Que le coeur des croyants se tourne vers Lui seul et cherche sa face 2 Chr 7:14
Que l’Éternel se trouve un Cyrus dans notre pays et ce n’est pas grave si ce n’est pas le nôtre, car de toute façon, le lieu de gouvernement est devant son trône et pas à l’Élysée.
Ne cherchons pas un sauveur parmi les hommes, mais cherchons Dieu ensemble pour le bien du pays.
Tenons-nous devant Lui, déclarons ses décrets, que sa volonté se fasse sur la terre comme dans le ciel.

articles recommandées

écrivez-nous

11 + 9 =

Nous soutenir

Vous pouvez également nous soutenir en faisant un don à l’association.